Tokyo – Semaine 1 – L’alchimie du Bambou

https://soundcloud.com/charles-quevillon/lalchimie-du-bambou

L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du Bambou L’alchimie du …

S’acclimater.

Il le faut bien.

Je suis débutant.

Je suis un touriste.

Je plonge dans la culture japonaise.

Submergé. Submergé de préjugés.

Submergé de mes incompétences.

Impossibilité de communiqué.

-Do you speak English?

-….. (« un p’tit peu » en langage des signes…)

Alors je prends, j’achète. Je magasine à travers les rayons infinis. Mautadit. Bondance!

J’achète les clichés.

Mardi matin. 40 min. de vélo pour me rendre au fameux marché de poisson de Tsujiki pour voir l’encan de thon. J’était là à 4 am. C’était trop tard. C’était complet! Bah…

Une ville impénétrable pour les non-initiés.

Ils n’ont pas besoin de nous.

La lune de miel est terminée.

Dehors c’est bruyant partout.

Des chars partout.

C’est lourdement chaud tout le temps.

Le shakuachi impossible.

Faire du bon riz crissement tof.

Mon thé s’en vient pas pire.

Calligraphie parle moé-ZEN pas.

J’ai l’impression de violer le Japon tellement que je fais toute tout croche

Mais je vois l’infini travail qu’on peut faire sur un bout de bambou.

Faire un joyau à partir d’un caillou.

L’alchimie du bambou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s